Comment rabaisser une moto : un guide étape par étape

Comment rabaisser une moto : un guide étape par étape

Abaisser une moto est l’un des moyens les plus courants et les plus efficaces de personnaliser votre véhicule et de le faire sortir du lot. Cela peut également vous donner un autre avantage sur la route, car réduire la hauteur de votre moto la rend plus rapide et plus agile dans les virages. Que vous ayez l’intention d’abaisser légèrement votre moto ou de la transformer intégralement, vous devez prendre en compte certains éléments de base avant de vous lancer. Consultez ce guide sur l’abaissement d’une moto de sport et laissez-vous inspirer.

Quel est l’avantage d’abaisser une moto ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les propriétaires choisissent d’abaisser leur moto. En voici quelques-unes :

  • Amélioration de la prise de virage : un centre de gravité plus bas assure une meilleure répartition du poids, ce qui vous donne plus de traction et d’adhérence dans les virages ;
  • Amélioration du freinage : plus la moto est basse, plus le bras de levier est court entre le pied et la pédale de frein, ce qui facilite un freinage rapide et décisif ;
  • Une meilleure visibilité : un profil plus bas est plus aérodynamique, ce qui vous aide à éviter la résistance de l’air et à mieux voir les autres véhicules ou les obstacles sur la route ;
  • Esthétique améliorée : un vélo surbaissé est synonyme de vitesse et de puissance, ce qui en fait un excellent choix pour ceux qui aiment les sensations fortes du vélo.

Quand faut-il abaisser une moto ?

Il y a quelques situations où abaisser votre engin s’avère être la meilleure solution. Par exemple, si vous avez une moto lourde ou si elle a de petites roues et que vous devez la soulever régulièrement, vous pouvez envisager de l’abaisser. Si vous avez une moto sportive comme une Yamaha R6 ou un BMW G 310 R, vous pouvez également envisager de l’abaisser.

Par ailleurs, si votre moto est abaissée, assurez-vous de vérifier le dégagement de l’échappement avant de rouler, car cela peut poser des problèmes sur certains modèles. Voici quelques-uns des autres critères à prendre en compte lors de l’abaissement d’une moto :

  • Assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace entre votre pneu et le sol ;
  • Vérifiez la garde au sol de votre moto si vous envisagez de faire du hors-piste ;
  • N’oubliez pas que les motos abaissées sont plus sensibles aux débris de la route.

Comment rabaisser une moto ?

Si vous voulez abaisser vous-même votre moto, suivez les étapes suivantes :

Étape 1 : Procurez-vous les bons outils et les équipements

Si vous abaissez une moto de série et que vous souhaitez revenir à sa hauteur d’origine, vous pourrez réutiliser toutes les pièces que vous avez retirées. Cependant, si vous voulez abaisser votre moto au-delà de ses spécifications de série et que vous souhaitez conserver les pièces pour une utilisation ultérieure, vous devrez acheter des outils et des équipements spécialisés :

  • Les clés : vous aurez besoin d’une variété de clés, notamment une clé à douille et une clé à molette. Vous aurez également besoin d’un cliquet, d’une clé Allen et d’un tournevis.
  • Un mètre : vous devez mesurer votre bolide avant de commencer les modifications pour vous assurer que vous ne l’abaissez pas trop et que vous ne l’endommagez pas.
  • Une pince : vous devez retirer les ressorts de la suspension et aurez besoin de pinces pour vous aider à le faire.

Étape 2 : Desserrez la suspension et vérifiez le taux de ressort

Avant de commencer à couper les amortisseurs, vous devez vérifier si les ressorts sont sous-chargés ou sur-compressés. Pour ce faire, retirez l’écrou de l’essieu avant et tournez la roue avant jusqu’à ce que le pneu soit en contact avec le sol. Ensuite, retirez l’écrou de l’essieu arrière et tournez la roue arrière jusqu’à ce que le pneu touche le sol. Une fois que les pneus touchent le sol, serrez les écrous d’essieu et mesurez la distance entre les essieux et les pneus.

S’il y a moins d’un pouce entre l’essieu et le pneu, la suspension est surcompressée. Si vous avez plus d’une pouce entre l’essieu et le pneu, la suspension est sous-comprimée. En fonction de ce que vous trouvez, vous pouvez soit ajuster la précharge du ressort, soit remplacer entièrement le ressort.

Si vous comptez abaisser votre moto en coupant les amortisseurs, vous devez également vérifier le taux de ressort. Le taux est marqué sur le côté de l’amortisseur : s’il indique environ 450 ou 500, vous avez un ressort à taux élevé. Par contre, s’il indique environ 25 ou 30, vous avez un ressort à taux faible.

Étape 3 : Mesurez et coupez vos amortisseurs.

Mesurez la distance entre le sol et le sommet du pneu lorsque vous êtes arrêté et que vous roulez. Veillez à prendre les mesures avant et arrière pour vous assurer qu’elles sont identiques. Utilisez un mètre ruban pour mesurer la distance entre les amortisseurs avant et arrière. Veillez à mesurer de la base de l’amortisseur à son sommet.

Étape 4 : abaissez votre moto

Desserrez l’écrou de précharge de l’amortisseur arrière et tournez l’écrou de réglage jusqu’à ce que la mesure entre le sol et le pneu soit inférieure d’environ 2 cm à vos mesures. Répétez l’opération pour la fourche avant.

Maintenant, vous savez comment abaisser votre moto pour la rendre plus confortable et plus stable. Il ne vous reste plus qu’à le tester sur votre bolide.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *