contrôle technique

Focus sur le contrôle technique des véhicules au gaz

Les voitures GPL et GNV, qui fonctionnent au gaz, sont soumises à l’obligation de contrôle technique, au même titre que les autres véhicules. Le contrôle technique est donc une formalité obligatoire, et il doit être réalisé tous les deux ans. Il doit être fait dans un centre de contrôle spécialisé dans ce type de véhicule, car les centres ordinaires ne disposent pas des équipements nécessaires pour cette tâche. Zoom sur le contrôle technique des véhicules fonctionnant au gaz.

Contrôle technique des véhicules au gaz : vérification des points habituels

Depuis 2011, la législation française prévoit que les véhicules qui roulent au gaz doivent se rendre dans un centre spécialisé pour le contrôle technique. Les techniciens doivent vérifier un certain nombre de points. À certains égards, le contrôle technique d’un véhicule GPL et GNV ressemble à celui d’une voiture ordinaire. Les fonctions suivantes doivent être contrôlées :

    • l’identification du véhicule ;
    • la visibilité ;
    • la direction ;
    • les équipements de freinage ;
    • les essieux, les roues et les suspensions ;
    • les dispositifs réfléchissants, les feux et les équipements électriques ;
    • le châssis et ses accessoires ;
    • les nuisances.

En 2018, une nouveauté est apparue concernant le contrôle technique automobile. En effet, seuls 9 points doivent être vérifiés, au lieu de 10. Par ailleurs, les vérifications doivent porter sur 133 points de contrôle, au lieu des 124 points habituels. Les points de défaillance sont divisés en trois : défaillances mineures, majeures et critiques. Les défaillances mineures ne nécessitent pas de contre-visite, contrairement aux défaillances majeures qui requièrent une contre-visite deux mois après. Quant aux défaillances critiques, elles entraînent pour la voiture une interdiction de circuler sauf dans le cadre du contrôle technique. Une contre-visite doit être effectuée dans un délai de deux mois. Choisissez un centre spécialisé comme C.T.A.C. pour le contrôle technique de votre véhicule GPL ou GNV.

Contrôle technique des véhicules au gaz : les points spécifiques à vérifier

Outre les éléments habituels, des points spécifiques doivent être vérifiés sur les véhicules GPL et GNV lors d’un contrôle technique. Voici une liste de ces points de contrôle supplémentaires :

    • la conformité de l’énergie indiquée sur la carte grise du véhicule ou sur le certificat d’immatriculation ;
    • la validité de la date limite d’épreuve ;
    • l’étanchéité du circuit GNV et GPL ;
    • la conformité du réservoir du véhicule ;
    • les systèmes d’injection et les dispositifs de remplissage ;
    • l’existence de soupape GPL et GNV.

Notez que le contrôle technique d’un véhicule fonctionnant au gaz dure plus longtemps que celui d’une voiture classique. Cela est dû au grand nombre de points à vérifier. Il faudra donc vous armer de patience. De plus, pour les véhicules mis en circulation avant le 1er juin 2001, il faut savoir qu’un contrôle du marquage du réservoir GPL est nécessaire. En outre, ce réservoir, qui est une cuve de gaz, doit être testé et mis sous pression tous les 8 ans. Si les résultats ne sont pas concluants, alors il faudra le remplacer.

Pourquoi faut-il un centre agréé pour effectuer un contrôle technique GPL ?

Vous l’aurez compris, le contrôle technique d’un véhicule qui roule au gaz requiert le démontage de certaines pièces. C’est notamment le cas lors de la vérification de l’étanchéité des circuits. Ce n’est pas le cas lors du contrôle technique d’une voiture ordinaire. Il est donc nécessaire que le centre de contrôle possède le matériel nécessaire pour effectuer toutes les vérifications requises. Il faut aussi que les techniciens aient reçu une formation spécifique pour effectuer ce type de contrôle technique. Il existe en France plusieurs centres de formation de contrôle technique de véhicule GPL et GNV. Le centre doit aussi être titulaire d’un agrément GPL pour pouvoir effectuer ce type d’activité.

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *